Salut, Clément,

 

Nous nous sommes rencontrés via FaceBook, puis au bord de l’eau, l’an passé à Goumois.

J’en garde un souvenir amical, et j’avoue que depuis, je regarde ce que tu fais et produis avec attention, et passion.

Ce qui me frappe, chez toi, c’est la qualité de ce que tu fais : que ce soit, des mouches, des photos, tes sites internet, et maintenant tes cannes.

Quand l’idée de produire des interviews sur mon blog, a germé dans ma tête, j’ai tout de suite pensé à toi ; en effet, je souhaite que ces interviews soit d’abord, l’expression d’une amitié.

 Ceci étant dit, tu viens d’ouvrir, à ta clientèle, un nouveau site internet : http://canneslavaux.com/

dans lequel tu proposes à la vente des cannes montées par tes propres soins.

 

Pourquoi te lancer dans une telle démarche ?

 

Pierre, comme tu le dis, je suis totalement passionné par la pêche et tout ce qui l’entoure de près ou de loin.

Prendre une truite à la mouche ou la prendre en photo me procure quasiment le même plaisir.

J’aime aller jusqu’au bout de tout ce que j’entreprends.

Depuis mon enfance j’ai toujours aimé faire les choses moi-même et me débrouiller seul.

Je ne peux pas pour autant dire que je suis complètement autodidacte.

Internet m’a procuré et me procure encore énormément d’informations utiles et enrichissantes. 

Il y a une dizaine d’années j’ai eu l’envie d’assembler ma première canne à mouche.

Il n’y avait à l’époque que peu d’informations sur le web français alors

j’ai trouvé mon inspiration sur de nombreux sites américains.

J’ai monté ma première canne avec un blank acheté dans le petit magasin que tient mon ami Joël RUFF 

en Alsace.

Pas trop mécontent du résultat il ne m’a pas fallu longtemps pour avoir envie de réitérer l’opération.

En fouillant sur le net, un blank ressortait toujours sur les forums américains.

Il s’agissait des fameux blanks « Dan Craft »,

j’ai alors commandé un premier, puis un deuxième, puis un troisième blank….

Je dois, aujourd’hui, avoir une bonne quinzaine de cannes qui hantent mes placards.

J’ai monté chaque canne avec passion,

j’ai découvert de nouveaux produits au fur et à mesure, découvert de nouvelles astuces

et aussi fait toutes les erreurs possibles et imaginables.

J’ai rapidement compris que les USA étaient clairement en avance sur nous dans le domaine du « rod-building » (fabrication de canne)

  et que le meilleur matériel se trouvait là-bas.

Au fil des années, j’ai eu l’occasion de monter des cannes pour des amis proches,

d’organiser des montages de cannes lors des soirées de mon club mouche.

On peut donc dire que je me suis fait la main avant d’en vendre.

Depuis quelques années, le montage de cannes (toutes techniques) s’est bien implanté en France. Il n’y a qu’à voir le succès du super site « Rodhouse » :

spécialisé dans le montage de cannes pour comprendre qu’il y a un réel marché en France.

Ainsi j’ai décidé cette année de franchir le pas de ce qui me démangeait depuis longtemps : vendre des cannes à mouche.

Mon objectif premier est de mettre à profit mon expérience et ma passion

dans ce domaine pour fabriquer des cannes à la fois efficaces et correspondants aux attentes des pêcheurs.

De manière purement pratique, la vente de mes cannes me permettra  d’avoir un budget pour mon matériel de pêche et mon matériel photo, mon autre passion.

 

Quels matériaux de base utilises-tu pour monter tes cannes ? (blank, anneaux, …etc) - je crois qu’il est important de le préciser pour apprécier le niveau de technologie que tu proposes -

 

Une canne à mouche est un élément clef pour la réussite et le plaisir du pêcheur,

il existe une multitude de blanks, et de composants pour monter une multitudes de cannes différentes et uniques.

Cependant l’association de tous ces éléments : blank, poignée, porte-moulinet, anneaux…

doit former un ensemble efficace et équilibré.

 Selon moi les critères que doit satisfaire une canne à mouche sont les suivants :

Une action adaptée à la technique de pêche, la légèreté et l’équilibre.

Je risque d’en choquer certains

mais selon moi c’est au pêcheur de s’adapter à l’action de sa canne

plutôt que d’essayer de trouver la canne faite pour le pêcheur.

Il y a des situations et techniques de pêche où une action parabolique sera adaptée,

d’autres où il faudra une action rapide voir très rapide.

Personnellement j’ai pris l’habitude depuis plusieurs années

de pêcher avec des actions très rapides et je trouve que la réactivité,

a facilité de lancer et la maîtrise du poisson sont fortement augmentées par ce type d’action.

Presque toutes les marques l’ont compris et les actions rapides et très rapides sont les plus répandues.

Au niveau de la qualité de fabrication, je dois dire qu’il n’y a aujourd’hui sur le marché quasiment que des bons et très bons blanks.

Il faut dire que le procédé de fabrication commence à être bien rôdé.

Actuellement j’utilise principalement des blanks de la marque MHX et de la marque CTS.

 

Il s’agit de deux marques qui ont fait leurs preuves au fil des années,

il s’agit là de valeurs sûres qui constituent la base de la plupart des monteurs de cannes actuels.

J’ai récemment trouvé une nouvelle firme qui fabrique des blanks d’action très rapide correspondants totalement à mes attentes.

 Pour les anneaux je suis également très exigeant,

déçu de certaines marques, je n’utilise aujourd’hui que les marques « ALPS » et «Hopkins Holloway »,

il s’agit de marques très sérieuses qui ont fait leurs preuves et proposent des anneaux légers et durables.

Pour un souci de durabilité accrue et de discrétion je les prends en finition « Ti-Ch ».

Concernant les porte-moulinets, j’ai également trouvé toute une série de modèles

alliant légèreté, fiabilité et esthétique.

J’ai eu un vrai coup de cœur pour les portes-moulinet en bois à bagues.

Il s’agit de petits bijoux qui donnent un look très classe aux cannes.

 J’accorde une importance cruciale aux poignées de mes cannes

car nous passons de longues heures à serrer ces quelques rondelles de liège entre nos mains.

Je choisis donc du liège de la meilleure qualité possible

et essaye de jamais trop abuser des « lièges exotiques »,

« bois » et autres matériaux qui pourraient trop alourdir la poignée.

On oublie trop souvent que la poignée joue un rôle fondamental dans l’équilibre de la canne.

Et le toucher d’un liège de grande qualité n’a pas son égal.

 

Cannes LAVAUX

 

Quels critères font que le pêcheur que je suis va te choisir comme fournisseur de sa prochaine canne plutôt qu’un autre ??

 

Il y a aujourd’hui pas mal de monteurs de cannes en France, je pense que chacun à son style propre et je trouve cela très bien.

Je m’efforce d’être transparent sur les matériaux que j’utilise et sur ma vision d’une canne à mouche.

Je pense tout simplement qu’en parcourant mon site web, le client saura assez vite si ce que je lui propose lui convient.

 

Comment faire pour engager une commande avec toi ? sachant, qu’il s’agit quasiment de « sur mesure » .

 

Il est clair que le moment le plus important lors de la préparation de la commande est la discussion avec le client,

c’est pourquoi je préfère de loin avoir une vraie discussion avec le client qu’un échange de mails.

J’aime connaître les attentes du pêcheur, sa manière d’aborder la pêche et arriver à trouver avec lui ce qui lui conviendra le mieux.

Je suis toujours très attaché à personnaliser les cannes que je fais et ainsi les rendre uniques.

 

 

Merci Clément, de toutes ces précisions ;

on assiste là encore à une prestation « pur jus » de l’ami Clem.

Rendez-vous sur ton site pour ceux qui le voudront.

Quant à nous deux, rendez-vous au bord de l’eau, pour la séquence « essai ».