Depuis plusieurs sorties, j'avais dans la tête, d'aller promener mes nymphes dans ce ruisseau......bien caché.....

P1290996

P1290997

 

Magnifique, non ?

Ceci dit, je déconseille  d'aller dans cet endroit, seul.

En cas de problème physique, si on n'a pas dit exactement on l'on se trouve, ça peut être un peu compliqué.

Perso, j'avais choisi un parcours, un peu excarpé, de toute beauté, mais un peu "sportif"....

P1300004

P1300005

Au-delà, de cela, la Cure, c'est la Cure : glissante, des enrochements qui peuvent cacher des trous non visibles à l'oeil nu, bref, les déplacements dans la rivière sont compliqués, sans être dangereux; mais, il faut pas se faire mal.

Ceci étant dit, quoi dire de la pêche ....

Du poisson, de petite taille, jusqu'à preuve du contraire, mais du poisson.

P1300001

 

Nota de l'auteur : "ceci est un clin d'oeil moqueur et ironique, à l'attention de mes collègues "pêcheurs mono-pensée" qui ont tendance à faire l'apologie du gros poisson, pêché à vue de préférence....."

N'en déplaise à ces sirs, moi, je me régale à aller chercher le poisson dans des endroits situés au plus profond de la nature, et quelle qu'en soit la taille, je me régale à la vue de ces robes chatoyantes.

Fermons le ban......(chacun ses plaisirs, au demeurant).

Cinq truites en 2H30 de pêche, dont deux dans le petit tributaire, dont je tais le nom, objet de mon déplacement du jour.

Malgré le faible débit d'hier (2,14 m/S), la rivière poussait encore; sans doute étais-je dans une partie où le cours était plus accentué; bref, les déplacement dans le lit de la Cure étaient difficiles, et le baton de Wadding était incontournable.

P1300006

 

 

En fin de journée, la rivière était truffée de mouches en tout genre (ephémères, petites perles, echdyos.....plus tout un tas d'autres petits insectes dont j'ignore le nom), par contre, je n'ai observé aucun gobage !!!! à  revoir, donc.

Encore, une belle sortie en Morvan....

P1290994

P1300003

P1290998

P1300007