De moi-même, il est bien évident, que je n'aurais jamais suscité un journaliste du journal local pour faire parler de moi.

Je crois que ça ne me ressemble pas.

fullsizeoutput_e8b

Par contre, pour "la bonne cause" et entre autre la venue du RISE "Fly Fishing film Festival" à Dijon, j'ai accepté de "raconter un peu de ma vie de pêcheur"

J'aurais aimé, que, dans cet article, le journaliste  fasse mention de quelques infos qui, à mes yeux, font qu'aujourd'hui je suis le pêcheur à la mouche que je suis.

L'influence de mon père, qui pêchait à la volante; l'importance de Cédric qui, le premier m'a mis une canne à mouche dans la main; le poids du Club Mouche de St Apollinaire, sans lequel je n'aurais pas progressé aussi vite; le Salmo Club , cette Appma qui suit une politique de gestion piscicole qui me plait bien; et enfin la Fario de Til Chatel, ma société - incontournable -, pour laquelle j'ai des aspirations parfois bien difficile à faire admettre.

Mais, bon, le journaliste a préféré s'étendre sur mes vagabondages.....et j'avoue que son étonnement sur les parties de pêches québècoises, avec Stéphane, fait qu'il a traduit assez parfaitement mon état d'esprit.

Oui, ma dernière partie de pêche au Québec a été un évènement majeur : à de nombreux points de vue...

Mais, et je le revendique, j'aime, par -dessus tout, la pêche en pleine nature, isolé, où finalement le poisson prend beaucoup moins d'importance que la jouissance du coup d'oeil.

Sans citer les lieux - ...- j'avoue être "en extase" lorsqu'au détour d'un ruisseau, je peux comptempler les sommets du Queyras qui me dominent ou m'entourent.... oui, c'est ça ma vision de la pêche à la mouche : la Nature, le Biotope, et la Jouissance de ce mix; tout ceci accompagné d'amitié, et c'est, alors,  le super fun....

Tout ceci milite, pour expliquer pourquoi, je m'investis avec autant de passion pour que le RISE s'arrête à Dijon chaque année.

Je suis, parfois, un peu attristé de voir que le monde des pêcheurs n'est pas toujours très démocratique; en fait, parfois extrèmement sectaire.

Chacun a son opinion, et reste, souvent ancré sur ses convictions.

Mais bon la collégialité, et la diversité ça devrait permettre d'unir .....mais, c'est bien difficle.

Bon, ceci étant, avec Alain, et Damien... (Pdts respectifs de la Fario et de Marey), nous avons réussi une belle performance cette année, en faissant venir environ 180 personnes à la soirée du RISE.

C'est un très beau succès, et j'en profite pour remercier tous ceux qui y ont contribué.

27043166_1488011644600577_1022964457_n